Revenir en haut Aller en bas



 
WELCOME TO SIDEBAY

 :: BIENVENUE À SIDEBAY :: West Side :: Police Department Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sometimes, life gifts you surprises - Matteo

Aller à la page : Précédent  1 ... 5 ... 7, 8, 9 ... 14  Suivant
Anonymous
Invité
Invité
Sam 20 Aoû 2016 - 13:49
Invité
Matteo était assez content de pouvoir boire un peu de café avant de reprendre la patrouille et d'ailleurs, il ne se gêna pas pour le faire. Mais il fut surpris d'entendre Cassia lui dire qu'elle ne voulait pas conduire alors qu'il venait gentiment de lui proposer, chose rare vu qu'il conduisait rarement. C'était en quelque sorte une manière agréable de se faire pardonner, du moins d'essayer. Mais vu sa réaction, ça avait lamentablement échoué. Alors Matteo prit place au volant, bu encore un peu de café avant de remettre la voiture en route pour reprendre la patrouille et dire simplement à Cassia. "- Tu boudes " de toute façon elle n'avait pas besoin de répondre, il connaissait déjà la réponse. Oui, il connaissait assez bien Cassia pour comprendre qu'elle lui en voulait mais Matteo n'était toujours d'humeur à lui parler pour l'instant et puis elle pouvait lui faire confiance, s'il avait dit c'était pour de bonnes raisons. D'ailleurs, fallait qu'ils crèvent l'abcès alors Matteo se lança. "- Tu ne me fait confiance en faite c'est ça ? tu crois sérieusement que je n'ai pas de bonnes raisons pour avoir refusé cette affaire ? tu penses vraiment que j'en suis encore à prendre les décisions à ta place..." et Matteo fit une légère moue mais ça pouvait se comprendre, elle devait penser tout ça et il n'allait pas tarder à en avoir confirmation.
Revenir en haut Aller en bas
Cassia A. Hamilton
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Sam 20 Aoû 2016 - 14:04
Cassia A. Hamilton
Matteo avait carrément ignoré ma question, ou devrais-je dire même mes questions concernant le refus de cette affaire. Du moins je pense que c’était un refus de la part de Matteo, c’est ce que j’avais compris tout à l’heure. Et je n’appréciais vraiment pas qu’il ne me réponde pas. Et je commençais à me dire que si Matteo n’avait pas voulu de cette affaire, c’est qu’il avait dû la juger trop dangereuse pour nous, ou pour moi. Et je détestais qu’il fasse cela. Il l’avait déjà fait une fois, refusant une infiltration, et je n’avais déjà pas apprécié à l’époque.

Matteo m’avait proposé de conduire, et j’avais refusé. Je n’étais pas d’humeur, du moins je ne l’étais plus. Et ça devait certainement se voir, car quand Matteo remit la voiture en route il vint me dire que je boudais. Et ce n’était pas une question, mais un constat, on l’entendait bien au son de sa voix. Je ne répondis pas, haussant simplement légèrement mes épaules. De toute manière, il connaissait déjà la réponse. Puis Matteo commença à me parler de confiance, évoquant les raisons qu’il l’avait poussé à refuser cette affaire. « Ca n’a rien avoir avec la confiance. J’ai confiance en toi, et tu le sais » Oui je lui avais déjà dit, et puis avec un boulot comme le nôtre, la confiance c’était essentiel. Je levai alors les yeux au ciel « Mais si tu dois certainement avoir de bonnes raisons. Attends, laisses moi deviner… Tu as jugé l’affaire trop dangereuse ? Pour moi ? Pour nous deux ? » dis-je avec un ton un peu mesquin. Car Matteo l’avait déjà fait, c’est pour cela que je donnais cet exemple. Et quand Matteo me demanda si je pensais qu’il en était encore à prendre des décisions à ma place. J’esquissai un léger sourire amer « C’est un peu ce que tu viens de faire ce matin, non ? » Ma question était rhétorique, car dans le fond si j’étais là avec lui à patrouiller c’est qu’il avait pris une décision pour lui mais aussi pour moi en refusant cette affaire.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Sam 20 Aoû 2016 - 14:28
Invité
Matteo soupira longuement avant de prendre la peine de lui répondre, commençant pas "- Cassy, je veux pas me disputer avec toi, mais si tu réagis comme ça c'est que tu ne me fait pas confiance. Si c'était le cas, tu ne te poserais même pas la question et tu ne dirais pas ce que tu viens de dire avec cette air mesquin." et Matteo s'arrêta là, oui c'est lui qui avait lancé le sujet mais il avait besoin de savoir si elle lui faisait confiance ou pas. Et il venait d'avoir sa réponse. Il ne dit rien pour le reste, l'affaire n'était pas plus dangereuse qu'une autre, disons juste que le simple nom qu'avait prononcé le sergent en en parlant avait donné des frissons à Matteo et lui avait rappeler beaucoup trop de mauvais souvenirs et il ne voulait même pas imposer ça à Cassia, donc il ne préférait plus en parler.
"- T'en fait pas, le sergent va se calmer tout à l'heure et on réintégrera nos fonctions après le déjeuner." il essayait de relativiser un peu mais dans le fond il n'était sur de rien. Et puis ils eurent un appel à la radio, délit de fuite, une voiture à pourchasser et ils étaient justement pas loin. Matteo dit simplement "- On est à deux rues On prend !" laissant Cassia passer l'appel radio pendant que Matteo se rendait sur la voie toute proche afin de participer à l'interpellation ou du moins à la poursuitre, espérant que tout se passerait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Cassia A. Hamilton
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Sam 20 Aoû 2016 - 14:44
Cassia A. Hamilton
J’avais un peu de mal à comprendre Matteo. Il refusait de me parler de cette affaire. Il avait refusé et c’est tout je ne savais rien d’autre. Et pourtant j’étais concernée. Matteo vint me dire qu’il ne voulait pas se disputer avec moi, mais que ma réaction prouvait dans le fond que je ne lui faisais pas confiance. Ses paroles me firent un peu mal. « Sérieusement tu penses que je n’ai pas confiance en toi ? J’arrive pas à croire que tu dises cela… Je reste sur ma position, ça n’a rien avoir avec la confiance, c’est juste que je pense avoir le droit de savoir pourquoi tu as refusé cette affaire, peu importe la raison » Ce n’était pas si compliqué à comprendre, si ? « Penses ce que tu veux… » dis-je tout simplement par la suite. Puis Matteo essaya ensuite de relativiser me disant que le sergent allait finir par se calmer et qu’après le déjeuner on réintégrera nos fonctions. Je l’espérais vraiment en tout cas.

Et puis on reçut un appel radio pour un délit de fuite. Matteo prit donc la direction pour s’y rendre, quant à moi je passai l’appel radio pour prévenir qu’on se rendait sur les lieux. Matteo conduisait de plus en plus vite, et la sirène de la voiture avait été mise en marche. Ca secouait un peu dans le véhicule. Et deux petites minutes plus tard, je vis la voiture dont la description correspondait parfaitement « Là-bas ! » dis-je à Matteo en lui indiquant le véhicule, qui à l’entente de la sirène accéléra de plus belle.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Sam 20 Aoû 2016 - 14:55
Invité
Ce n'est pas que Matteo refusait de discuter véritablement de cette histoire c'est qu'il savait que rien que le fait d'en parler blesserait Cassia, cette affaire n'était pas n'importe quelle affaire et rien que le fait que le chef pense à eux montrait bien à quel point il était à côté de plaque. Cassia avait assez souffert comme ça pas la peine de lui reparler de celui qui lui avait privé d'une partie de ses organes, elle commençait tout juste à s'en remettre, alors pas la peine de lui faire du mal. Pour Matteo était clair, impossible d'en parler sans lui faire mal, sans la faire souffrir, sans faire remonter des tonnes de mauvais souvenirs, sans lui faire de choc aussi. "- J'ai mes raisons et ça devrait suffire." Oui, chacun restait sur ses positions mais la situation n'était pas évidente non plus.

Une fois la poursuite lancée, Matteo devait forcément conduire vite et faire attention en même temps, et c'est là que Cassia lui était utile pour voir ce qu'il aurait pu manquer et les empêcher de mal finir. Ce dingue devant eux conduisait comme un malade et Matteo ainsi que les autres patrouilleurs avaient bien du mal à le suivre. "- Putain mais il est dingue !" il y avait des gens, des piétons, ils étaient en ville et ce type ne freinait carrément jamais. D'ailleurs, Matteo du piler pour ne pas terminer dans la voiture qui arrivait à sa droite et ce malgré la sirène, ce n'est pas toujours évident de se faire respecter et les conducteurs n'ont pas toujours le bon réflexe. Par chance, la voiture ne toucha pas l'autre, juste que Matteo et Cassia furent un peu secoué et pour tout dire le café de Matteo se renversa en grande partie sur le sol de la voiture, mais peu importe. "- Ca va ?"' demanda Matt avant de repartir de plus belle, mais celui qu'ils poursuivaient était déjà loin. Ils avaient encore une chance en coupant par une rue transversale mais rien n'était gagné malgré tout.
Revenir en haut Aller en bas
Cassia A. Hamilton
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Sam 20 Aoû 2016 - 15:15
Cassia A. Hamilton
J’avais confiance en Matteo. C’est juste que je ne comprenais pas pourquoi Matteo ne voulait pas m’en dire plus. J’étais en droit de savoir je pense. Matteo me dit qu’il avait ses raisons et que ça devrait suffire. Ben voyons, il a ses raisons, ne me dit rien, et moi je dois accepter la situation sans rien dire ? Super.

Et puis de toute façon la conversation fut interrompue par un appel radio. Et sans perdre une seconde on se lança à la poursuite de la voiture en fuite. Matteo conduisait assez dangereusement mais il n’avait pas le choix. D’ailleurs à un moment pour éviter une collision avec un autre véhicule il du piler assez violemment. « Oui ça va » rien de cassé, juste le frottement avec la ceinture de sécurité qui n’avait pas été agréable. Matteo se remit alors en toute, car le conducteur de la voiture lui était déjà repartit. Reprenant mes esprits et regardant les rues adjacentes je dis à Matteo « Prends cette rue là » conseillai-je à Matt. En tournant ici on avait peut-être une chance de lui couper la route. Et alors qu’on avançait dans la rue, la voiture qu’on suivait depuis tout à l’heure arriva par la droite « Stop ! » si on voulait lui bloquer la route il fallait s’arrêter à cette hauteur. Par chance une autre voiture de patrouille arriva derrière lui. Il n’avait pas d’issu, mais il continua à rouler sur les dernières mètres qui nous séparait. Cet homme était vraiment dingue. Mais espérons qu'il finisse par s'arrêter, sinon c'était complètement inconscient.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Sam 20 Aoû 2016 - 15:58
Invité
Matteo n'avait pas l'habitude de conduire de cette manière, mais il avait apprit, heureusement. Juste que les patrouilles dans ce genre ça datait de y'a très longtemps et du coup il avait quand même un peu plus de mal à se lâcher vraiment et puis ils étaient en ville et il n'avait pas envie de renverser quelqu'un. Se mettre en danger peu être mais mettre en danger les autres pas question.
Cassia lui assura que tout allait bien pour elle alors il reprit la route et tourna quand elle le lui fit savoir, sans chercher plus loin, lui faisant entièrement confiance lui, contrairement à elle sur le sujet de cette affaire qu'il avait refusé. Il s'arrêta et garda malgré tout le pied sur l'accélérateur surveillant la voiture qui leur arrivait droit dessus. Intérieurement il lui disait de s'arrêter, espérait vraiment qu'il le ferait et puis malgré la présence de Matteo et de leur voiture il fit une embardé pour essayer de les éviter mais termina sa courses dans une voiture stationnée un peu plus loin. Matteo serra les dents pour lui, eux maintenant n'avaient plus qu'à reculer, c'est ce qu'il fit, pour ne pas rester un danger pour les autres voitures. La voiture qui le suivait s'arrêta derrière lui et le reste des patrouilleurs s'occupèrent de le cueillir. "- Et ben, y'a de l'adrénaline aussi derrière le volant." Matteo se remettait doucement, parce que mine de rien il avait eut droit à sa dose d'adré là. "- T'es sur que ça va ?" valait mieux s'en assurer avant de reprendre la patrouille.
Revenir en haut Aller en bas
Cassia A. Hamilton
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Sam 20 Aoû 2016 - 16:16
Cassia A. Hamilton
L’homme qui conduisait la voiture en fuit devait être complètement dingue. En plus de mettre sa vie en danger il mettait celles des passants en danger également. L’homme en question ne voulait pas s’arrêter, mais il finit sa course assez mal finalement. Les autres patrouilleurs arrivèrent dans la seconde pour venir l’embarquer. Maintenant que c’était terminé, on pouvait souffler un peu. Et quand Matteo dit qu’il y avait de l’adrénaline aussi derrière le volant, j’acquiesçai légèrement. Je n’allai pas dire le contraire. Puis Matteo me demanda si j’étais certaine que ça allai je répondis « Oui, j’en suis sûre. Et toi ? » Arès tout c’est lui qui avait conduit, et il avait aussi ressenti les secousses tout comme moi durant cette poursuite. Je pris ensuite le temps de mettre les gobelets de café vides à présent, de côté et nettoyer vite fait les dégâts.

Une fois que l’homme fut arrêté, on reprit la patrouille. Mais du coup c’était devenu bien calme. Il faut dire que ça avait fait fort avec cette arrestation. Ça devenait long, très long. Le silence s’était installé dans la voiture, et pour passer un peu le temps j’avais changé à plusieurs reprises de stations radio pour en trouver une qui passait de la bonne musique mais là encore, ça ne donna rien. Alors j’avais abandonné. Ouvrant légèrement la fenêtre du côté passager, je déboutonnai légèrement le col de mon uniforme « J’avais oublié à quel point on pouvait avoir chaud là-dedans » dis-je en ronchonnant presque à moi même. Je n'avais plus l'habitude, et en plus ce n'était pas de gaité de cœur que j'avais remis cet uniforme. « On en a encore pour longtemps ? » dis-je en soupirant tout en regardant par la fenêtre les alentours, voir si il y avait quelque chose d’intéressant.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Sam 20 Aoû 2016 - 16:35
Invité
Matteo s'assura que Cassia allait bien avant de repartir en patrouille, parce que malgré ça il fallait s'y remettre. C'est là tout le quotidien des patrouilleurs de terrain. "-Oui c'est bon." et donc ils repartirent, de la surveillance, patrouille de quartier, rien de bien extraordinaire.

Et puis à un moment donné Cassia sembla s'impatienter à sa manière de se tenir, de bouger, d'ouvrir la fenêtre de parler etc... Matteo compris bien vite qu'elle en avait marre, seulement elle n'avait pas le choix, elle devait attendre la pause pour envisager de sortir de là. "- Patiente encore un peu et je t'offre le déjeuner." en même temps ça leur arrivait souvent avant, mais c'est vrai que depuis un mois ils n'avaient pas mangé ensemble au boulot. Et puis on les contacta pour un vol dans leur secteur, une personne qui venait d'appeler la police pour prévenir qu'on l'avait volé. Il leur fallait donc vérifier ça par eux même ça permettrait à Cassia d'être occupé jusqu'à l'heure du déjeuner.
Revenir en haut Aller en bas
Cassia A. Hamilton
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Sam 20 Aoû 2016 - 16:53
Cassia A. Hamilton
Finalement, on s’était occupé du délit de fuite, et l’homme avait été arrêté. Ça avait donc bien terminé, même si on avait eu une petite frayeur malgré tout. Et comme nous allions tous les deux biens, malgré quelques secousses, on s’était remis au travail.

Je ne sais pas si c’est parce que je ne portais pas l’uniforme de bon cœur aujourd’hui, mais j’avais du mal à le supporter. Je me sentais oppressée dedans et en plus ça tenait chaud. Bien plus qu’une tenue de civil. Je commençais à en avoir marre, je n’avais vraiment plus l’habitude de ce genre de travail. Matteo me dit alors de patienter encore un peu et qu’il m’offrirait le déjeuner « Ouai... mais vivement qu'on s'arrête, j'ai l'impression de revenir des années et des années en arrière là » et car c’est tout autre chose que je voulais de la part de Matteo, mais il ne semblait toujours pas vouloir m'en dire plus. Mais je n'avais pas dis mon dernier mot.

Et puis on reçut un autre appel radio. Cette fois-ci il s’agissait d’un vol dans le secteur où on patrouillait. Il n’y avait pu qu’à aller là-bas. Une fois arrivés sur les lieux, je descendis de la voiture. Une femme nous attendait devant le pas de sa porte. On était attendu apparemment. « Enfin vous voilà ! » je haussai les sourcils « Bonjour madame » Oui un peu de politesse quand même, mais passons. « J’étais là dans mon jardin en train de m’occuper de mon potager, et quand je suis rentré chez moi pour prendre un verre d’eau j’ai vu un homme sortir de ma maison en courant. Il m’a prit quelques objets de valeurs ainsi que mes bijoux » Je pris alors mon carnet ainsi que mon stylo et demandai à la femme devant moi de me donner tous les détails dont elle se souvenait afin d'avoir une description de l'homme en question. Et puis une fois fait, je suggérai à Matteo de faire un tour des environs juste au cas où « Allons faire un tour » On se mit alors à marcher, parfois il arrivait que les délinquants de ce genre n'aille pas bien loin de suite.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Sam 20 Aoû 2016 - 16:59
Invité
Matteo essayait de relativiser, se disant que Cassia finirait par s'y faire. Ils n'étaient pas si mal dans cette voiture et puis ils voyaient du paysage, c'était mieux que d'être enfermé dans un bureau ou une salle d'interrogatoire. Par chance, une nouvelle affaire pour eux. Alors Matteo les conduisit jusqu'à l'adresse indiqué et une femme les attendait déjà dehors, elle semblait soulagé de les voir là mais pas super poli comme le fit remarqué Cassia en la saluant. "- Bonjour madame." c'est ce que dit Matteo tout en laissant Cassia prendre les devant et s'occuper de la dame. Lui, garda un oeil sur les alentours et une fois à l'intérieur, observa l'air de rien. Le type avait l'air de savoir ce qu'il cherchait parce que rien n'avait l'air d'avoir été déplacé violemment comme il arrive parfois, même souvent dans des cas de vols. Une fois dehors Matteo donna son point de vue à Cassia. "- Je pense que c'est une personne qu'elle connait, apparemment il est tombé facilement sur les objets de valeur et à mon avis elle avait déjà du lui ouvrir sa porte à plusieurs reprises." Peu être un gamin ou une personne de l'entourage, parfois on tombe bien bas pour se payer une dose. "- Après ça on pourra aller déjeuner si ça te dit toujours et si je veux conduire pour le retour ça ne me dérange pas non plus." ajouta t'il tout en surveillant les alentours tandis qu'ils faisaient leur petit tour.
Revenir en haut Aller en bas
Cassia A. Hamilton
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Sam 20 Aoû 2016 - 17:10
Cassia A. Hamilton
J’avais oublié à quel point être en patrouille était prenant. A croire qu’il y avait toujours quelque chose à faire et tout le temps. Mais ça faisait tellement longtemps que je n’avais pas fait ce travail, mes souvenirs étaient lointain. D’ailleurs je venais de dire à Matteo que j’avais l’impression de revenir des années en arrière.

Après avoir posé quelques questions à la femme qui avait appelé la police, j’avais suggéré à Matteo qu’on aille faire un tour aux alentours. Ça ne donnerait peut-être rien, mais ça valait le coup d’aller jeter un œil juste au cas où. Je n’étais pas ravie d’être là en patrouille, mais cela ne m’empêchait pas de faire mon travail correctement. Et une fois seuls, Matteo me dit que la personne qui avait fait ça était surement un proche ou une connaissance de la victime « Oui, sans doute.. » Incroyable ce qu’on pouvait faire parfois. Mais c’était pourtant la réalité. Et alors qu’on surveillait les alentours, Matteo me dit qu’après avoir terminé on pourra aller déjeuner si ça me disait toujours et si je voulais conduire et bien je pourrais le faire également. M’arrêtant, je posai mon regard sur Matteo « Oui oui ça me dis toujours… » mais je ne m’arrêtais pas là « Tu sais ce n’est pas parce que tu vas me laisser conduire que je cesserai de te demander pourquoi tu as refusé cette affaire. Alors tu ferais peut-être mieux de m'en parler, non ? » Oui j’avais l’impression qu’il essayait d’apaiser la situation mais ça n’enlevai pas le fait que je voulais savoir.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Sam 20 Aoû 2016 - 17:16
Invité
Matteo et Cassia étaient à présent à pieds, marchand un peu aux alentours de la maison qui venait d'être cambriolé et discutaient sur un ton correct, de manière discrète tout en regardant ce qui pouvait se passer aux alentours. En tout cas Matteo ne vit personne ni même rien de suspect pendant qu'ils parlaient. Cassia semblait vouloir accepter son invitation mais aussi sa proposition de vouloir conduire mais elle ne semblait pas vouloir s'arrêter là. Et bien sur en temps normal cela aurait fait sourire Matteo mais là on en était loin. Elle était têtue, il avait presque oublier à quel point elle pouvait l'être. Matteo lui fit d'abord un signe de tête que non puis lui dit de vive non "- Non, non, j'ai aucune envie d'en parler." et il aurait bien répéter qu'elle voulait pas savoir, mais c'était pas vrai. Mais dans le fond il savait qu'elle aurait préféré pas savoir pour ça qu'il voulait pas lui dire. Et puis pour être franc lui même n'avait pas envie d'en parler, de lui parler de l'homme qui était sur l'affaire, l'informateur, celui qui était à l'origine de cette affaire et sur laquelle le sergent voulait les mettre eux. Rien que cette idée l'horripilait et le mettait hors de lui, bosser avec ce mec ? non mais quelle idée.
Bon ils n'avaient rien vu de suspect, il était donc temps de rentrer maintenant. "- On rentre, tu conduis et je préviens qu'on fait une pause déjeuner, ok ?" il savait que Cassia n'arrêterait pas là, mais en toute logique elle ne prendrait pas le risque de se disputer ou de hausser la voix en pleine rue.
Revenir en haut Aller en bas
Cassia A. Hamilton
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Sam 20 Aoû 2016 - 17:25
Cassia A. Hamilton
J’étais obstinée. Parfois têtue comme une mule, mais ça faisait partie de mon caractère et ça Matteo le savait maintenant. Il me connaissait bien assez pour le savoir. Alors pourquoi lui s’obstinait à vouloir ne rien me dire à propos de tout à l’heure. Du coup je venais de faire comprendre à Matt que ce n’est pas en me laissant conduire que j’allai faire comme si de rien n’était à propos de tout cela. Mais Matteo me dit clairement qu’il n’avait aucune envie d’en parler. Je soupirai légèrement. Et moi alors si je voulais en parler ? « Tu n’es pas croyable… » J’observais Matteo et ajoutai « Peut-être que finalement, c’est toi qui n’a pas confiance en moi » Avait-il peur que je raconte à quelqu’un ce dont il s’agissait ? J’étais un peu perdue là.

Finalement notre petit tour à pied n’avait rien donné. Alors Matteo proposa de rentrer. « D’accord » dis-je en prenant les clés de voiture et en me dirigeant vers le véhicule. Conduire me calmera peut-être un peu après tout. Quoi que. Je me mis donc au volant, et laissai Matteo prévenir qu’on faisait une pause déjeuner. Je roulai alors en silence jusqu’à un endroit pour manger un morceau. Une fois sur place, je commandai simplement une salade et un soda bien frais. Ca serait agréable de manger ça par une journée ensoleillé.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Sam 20 Aoû 2016 - 17:29
Invité
Matteo ne répondit rien parce qu'il ne voulait pas relancer le sujet et répondre c'était lui donner l'occasion de repartir de plus belle. Malgré tout il avait très bien entendu ce qu'elle venait de dire et aurait bien aimé se défendre, mais il ne le pouvait pas, pas pour le moment pas ici. Et puis il était temps pour eux de rentrer alors Mattea le fit savoir à Cassia.
Il s'occupa de prévenir qu'ils étaient en pause déjeuner, donnant même leurs coordonnées comme ça on ne les chercherait pas partout et il espérait bien rentrer au poste ensuite et voir s'il était possible ou pas de reprendre leur place dans le bureau, ou bien alors de changer de partenaire afin que Cassia ne se sente plus mise à l'écart.

Une fois dans le petit restaurant, Matteo commanda simplement un panini avec des frites, il n'était pas là pour se remplir l'estomac ça il pourrait le faire plus tard une fois à la maison. "- On finit de déjeuner et on rentre au poste, le sergent avait dit pour la matinée alors peu être qu'il aura changé d'avis." au moins ça ferait plaisir à Cassia de rentrer. Même si Matteo ne remettait pas le sujet sur le tapis il n'en pensait pas moins, c'était pas gentil ce qu'elle avait dit sur sa confiance en elle.
Revenir en haut Aller en bas
Cassia A. Hamilton
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Sam 20 Aoû 2016 - 17:35
Cassia A. Hamilton
Si moi j’étais têtue, je pouvais dire la même chose de Matteo. Mais pourquoi ? Pourquoi ne voulait-il rien me dire ? J’avais l’impression d’être mise de côté, l’impression qu’on me cachait quelque chose et ce n’était pas agréable comme sentiment.

Une fois sur place, pour déjeuner, je commandai, et laissai Matteo faire de même. Puis Matteo me dit qu’une fois le déjeuner terminé on rentrera au poste puisque le sergent nous avait envoyé en patrouille pour la matinée. « J’espère aussi qu’il changer d’avis et qu’il se sera calmé » Oui parce que je ne me voyais pas faire ça jusqu’à ce soir, et encore moins pendant plusieurs jours. Puis le serveur revint quelques minutes plus tard à notre table et déposa ce qu'on avait commandé. Je souhaitai alors un bon appétit à Matteo, et commençai de manger. Ca faisait du bien d'avoir quelque chose dans l'estomac surtout après une matinée comme celle-là. Mais j'étais toujours contrariée, et ça devait dans doute se voir.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Sam 20 Aoû 2016 - 17:41
Invité
Le serveur leur apporta leur plat et Matteo n'attendit pas longtemps avant de manger, parce qu'il avait faim. Il souhait malgré tout un bon appétit à Cassia pour lui rendre ce qu'elle venait de dire et puis par politesse quoi. Il voyait bien qu'elle était contrarié mais lui aussi et il ne se voyait pas lui en parler mais alors pas du tout. De toute façon il n'y arriverait pas et ne comprenait pas comment le sergent avait pu penser qu'il accepterait cette mission.
Entre deux bouchées il finit malgré tout par se lancer parce qu'il ne pouvait pas la laisser penser qu'il n'avait pas confiance en elle comme elle l'avait suggéré avant. "- Tu sais, j'ai totalement confiance en toi et ça fait mal de t'entendre dire que tu penses le contraire." au moins comme ça c'était dit. Oui, ça travaillait Matteo mais pas au point qu'il lui parle de l'affaire, il y arriverait pas de toute façon, parce qu'il savait qu'aussitôt dit, la journée de Cassia serait foutu et qu'elle ne se sentirait pas bien, tout comme lui ne l'avait pas été à l'annonce de cette fameuse affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Cassia A. Hamilton
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Sam 20 Aoû 2016 - 17:48
Cassia A. Hamilton
J’espérais vraiment que le sergent se décide à nous faire revenir aux bureaux, qu’il se soit calmé et qu’il ait passé l’éponge vis-à-vis de ce qu’il c’était passé ce matin. Le repas se déroulait dans un léger silence. De toute manière vu comment avait débuté la matinée et comment elle se déroulait il ne fallait pas s‘attendre à autre chose. Et le fait de conduire la voiture de patrouille ou même de venir déjeuner ne changerait rien. Et ça je l’avais bien fait comprendre à Matteo. Mais Matt se décida tout de même à briser le silence en me disant qu’il avait totalement confiance en moi et que ça faisait mal de m’entendre dire que je pensais le contraire. Je posai alors mon regard sur lui « Et moi ça m’a fait mal de t’entendre dire que je n’avais pas confiance en toi » Au moins là on était à égalité, enfin façon de parler car ce n’était pas un jeu, loin de là. « J’ai confiance en toi, tu le sais très bien. Même si tu sembles penser le contraire » Je soupirai légèrement, et après avoir pris une gorgée de soda j’ajoutai « Tu ne veux rien me dire, je me pose des questions, c’est normal, non ? » dis-je en remuant le reste de salade qui me restait avec ma fourchette.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Sam 20 Aoû 2016 - 17:55
Invité
Vu ce que lui répondit Cassia, elle n'avait pas tors, mais Matteo ne pouvait pas accepter qu'elle ne lui fasse pas confiance c'est tout et encore moins qu'elle dise qu'il n'avait pas confiance en elle. C'était dur et difficile à accepter aussi. "- Et bien tu ne devrais pas, si tu me faisais confiance tu saurais que ma décision est justifié et qu'elle n'a rien contre toi, au contraire. " Matteo arrêta de parler et continua de manger, même si c'était pas évident de faire comme si de rien n'était. Qu'elle se pose des questions c'est une chose mais qu'elle pense qu'il a décidé ça sans raison s'en est une autre.
Matteo termina de manger et ne commanda même pas un café. Cassia voulait rentrer et lui voulait savoir si elle pourrait reprendre sa place, limite il accepterait de continuer à patrouiller mais sans elle, histoire qu'elle n'ait plus à pâtir de la situation parce que ça allait finir par leur causer du tors.
Revenir en haut Aller en bas
Cassia A. Hamilton
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Sam 20 Aoû 2016 - 18:09
Cassia A. Hamilton
Si Matteo avait eu mal au cœur quand je lui avais dit qu’il n’avait pas confiance en moi, et bien j’avais ressenti la même chose plus tôt dans la matinée. Il ne voulait rien me dire, je me posais donc des questions. C’était normal, non ? Mais apparemment non, pas pour Matteo du moins. Il insinua une nouvelle fois que je n’avais pas confiance en lui sinon je saurais que sa décision était justifié et que ça n’avait rien contre moi « Mais je n’ai jamais dit ça ! Je veux juste savoir pourquoi. Mais c’est trop te demander apparemment » Je finis par terminer de manger, ça faisait du bien malgré tout. Dommage que l’atmosphère ait été tendue pour le repas. Mais il y avait des jours comme ça.

Ce fut un déjeuner assez rapide. On ne prit même pas de café. Et une fois la noté payée, on quittait l’établissement. Direction le poste de police. Une fois arrivés, je descendis de la voiture, et montai à l’étage. Hampton et Simons étaient là, à leurs bureaux. « Hey Cass’ l’uniforme te va à merveille » dit Hampton en riant légèrement. Je me tournai vers lui et lui lança un regard noir « Arrêtes ça, je ne suis pas d’humeur » dis-je en me dirigeant à mon bureau. « La matinée a été rude ? » demanda poliment Hampton « Tu n’as pas idée… » dis-je complètement lasse. Je jetai alors un œil vers le bureau du sergent mais ce dernier semblait occupé avec un officier. Je pris place sur mon fauteuil, attendant qu'il soit disponible et en espérant qu'il nous dise qu'on pouvait retirer nos uniformes et revenir à nos postes initiaux.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Sam 20 Aoû 2016 - 18:16
Invité
Oui, effectivement c'était trop lui demander, Matteo pouvait pas lui parler, c'est tout. Peu être que le lendemain quand ses propres émotions seraient passées ou que la colère aurait laissé place à une toute autre émotion il serait capable de lui parler de cette affaire mais là il était encore fâché contre le sergent qui avait seulement osé pensé les mettre sur l'affaire. Matteo fit juste une légère moue à ce qu'elle répondit et c'est tout. Il régla l'addition puisqu'il avait dit que c'était lui qui l'invitait et puis ils remontèrent en voiture pour rentrer au commissariat.
Matteo était resté en bas pour discuter avec le sergent qui lui avait donné les clefs de la voiture et apparemment leur sergent n'avait pas changé d'avis. Alors Matteo voulait lui parler pour lui demander de laisser Cassia reprendre son poste, qu'elle n'y était pour rien et que si vraiment il voulait sanctionner Matteo il ne pouvait mais pas Cassia.
Quand il arriva Cassia était assise sur son siège et semblait bouder pour pas vraiment changer et Matteo soupira en la regardant puis se rendit dans le bureau du sergent, qui apparemment venait lui aussi de revenir. Et celui-ci refusa de changer d'avis même vis à vis de Cassia, ce qui n'arrangea rien à la colère de Matteo. Qui sortit à nouveau énervé et claquant légèrement la porte pour se rendre dans la salle de repos se prendre un café avant de retourner patrouiller. Mais avant en passant à côté de Cassia, il lui dit simplement "- Désolé, il en démord pas." un peu comme Matteo en fait si on regarde bien. Au moins Cassia avait compris le message, Matteo entra donc pour se servir une tasse, il pouvait bien prendre quelques minutes pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
Cassia A. Hamilton
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Sam 20 Aoû 2016 - 18:26
Cassia A. Hamilton
Difficile de se comprendre et d’essayer de se mettre à la place de l’autre quand on ne se disait pas tout. Et à aujourd’hui, c’est Matteo qui ne me disait pas tout. C’était assez frustrant, vraiment. Et e pire c’est que j’avais réellement confiance en Matteo. C’est juste que je ne comprenais pas pourquoi il ne voulait rien dire.

De retour aux bureaux, j’étais venue m’installer à mon bureau, attendant que le sergent soit disponible et vienne nous dire quelque chose. Enfin ça je l’espérais intérieurement. Et Matteo revint et alla ensuite parler au sergent. Et c’est en claquant la porte qu’il en ressortit quelques minutes plus tard. Bon ça n’annonçait vraiment rien de bon. Et en passant à côté de moi, Matteo m’annonça effectivement que le sergent n’avait pas changé d’avis. Super… Et comme Matteo entra en salle de repos, je me levai pour le suivre. Je l’observais alors prendre une tasse. Je fermai légèrement la porte puis pris la parole « Ecoutes si on doit encore passer la journée à patrouiller, que je dois encore supporter cet uniforme jusqu’à ce soir, je pense que je suis en droit de savoir pourquoi » Et là j’étais plus que sérieuse et déterminée. Je posai alors mon regard sur Matteo « Pourquoi as-tu refusé cette affaire ? » Et avant que Matteo ne réponde quoi que ce soit j’ajoutai « Tu sais, si vraiment tu t’obstine à ne rien dire, je peux aller moi-même demander au sergent » Ce n’était pas un chantage juste un moyen de faire comprendre à Matteo que si il ne me disait rien, je pourrai de tout manière connaître les raisons de son refus. Maintenant c'était à lui de décider. Soit il parlait soit je demanderai au sergent aussi tôt que possible.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Dim 21 Aoû 2016 - 3:50
Invité
Quand elle arriva en salle de repos Matteo demanda à Cassia si elle voulait un café, il avait bien vu qu'elle avait à moitié fermé la porte et savait très bien ce que cela signifiait mais il demanda quand même par politesse. Et puis ils n'avaient pas prit de café au déjeuner donc peu être que malgré tout elle en voudrait un. Et puis le couperet tomba, Cassia lui dit qu'elle voulait savoir, il arrêta ce qu'il était en train de faire et la regarda. Elle était plus que sérieuse et il le savait. Mais rien que l'idée de lui parler de ce type l'horripilait c'était difficile à expliquer mais lui n'en gardait pas de bons souvenirs.
Matteo soupira longuement avant de se décider à lui répondre. "- D'accord ! Si tu veux vraiment savoir alors suis moi." sauf que Matteo ne comptait pas entrer dans la pièce où se trouvait cette fameuse personne.
Ils marchèrent donc jusqu'à la porte de la salle d'interrogatoire numéro quatre, là où se trouvait le type et d'autres flics qui prenaient les renseignements et qui estimaient cette affaire tout à fait possible, ceux là même qui attendaient qu'on leur assigne une équipe de l'unité où Matteo et Cassia travaillaient. Arrivé devant la porte, Matteo lui dit simplement mais on sentait qu'il était nerveux et que quelque chose le troublait. "- L'affaire est là. Vas-y entre !" mais lui ne suivrait pas, lui resterait là, hors de question qu'il entre là dedans et qu'il se retrouve nez à nez avec ce type, celui qui était à l'origine des problèmes de santé de Cassia, hors de question qu'il revive une fois encore cette journée. Rien que d'y penser il était tout remué et se forçait à garder un visage neutre alors qu'intérieurement c'était le chaos, parce qu'il avait beau ne jamais rien dire ou montrer, mais Matteo avait été choqué par ce qui s'était passé. Se retrouver avec la femme qu'on aime baignant dans son propre sang, devoir essayer d'arrêter l'hémorragie ça l'avait pas mal retourné et choqué.
Revenir en haut Aller en bas
Cassia A. Hamilton
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Dim 21 Aoû 2016 - 4:18
Cassia A. Hamilton
Impossible pour moi de rester de marbre face à une telle situation. J’étais sanctionnée tout comme Matteo pour une raison que j’ignorais. J’étais en droit de savoir, et j’étais bien déterminée. C’est ce que je venais de faire comprendre à Matteo d’ailleurs, lui précisant que si lui ne voulait rien me dire, j’avais une autre solution pour connaitre la vérité. Et finalement Matteo abdiqua, me disant que si je voulais savoir il fallait que je le suive. Alors je ne me fis pas prier, et suivit Matteo, très intriguée car je pensais qu’une simple explication orale allait être de mise. Mais apparemment non. Je voyais bien qu’on se dirigeait vers les salles d’interrogatoires, et Matteo s’arrêta devant la salle numéro quatre. Matteo m’indiqua que l’affaire était là, et me demanda d’entrer. Il semblait assez énervé, mais ne comprenait-il donc pas que je voulais savoir ? « D’accord » dis-je tout simplement.

Je frappai donc à la porte pour annoncer une venue et ouvrit la porte. Saluant les collègues qui se trouvaient dans la pièce, mon regard se porta instinctivement sur la personne assise en face d’eux. Tout mon corps se figea. Ce visage, cet homme, je le connaissais, il s’agissait de Lloyd Cooper. J’avais l’impression que le sol allait se dérober sous mes jambes. Je n’arrivais pas à ôter mon regard de son visage, et ce dernier me regardait également, m’ayant certainement reconnu aussi. « On peut t’aider Hamilton ? Tu es venue pour l’affaire ? » Détachant difficilement mon regard de Cooper, je répondis difficilement « Quelle affaire ? » Et non je n’étais pas au courant. « Cooper a décidé de collaborer avec nous pour coincer ce trafic d’arme, en échange on lui allégera sa peine. Mais ce n’est pas toi qui travaille sur l’affaire ? » Alléger sa peine ? A cet homme ? Mais comment on pouvait envisager une chose pareille ? « Non… » dis-je d’une voix à peine audible.

D'un coup je ne me sentais pas vraiment bien. Et mon visage avait du se fermer et blémir. Tous ses mauvais souvenirs me revenaient en pleine face. La douleur, mon réveil à l'hôpital, ces longues journées alitée, ma convalescence mais aussi la situation avec Matteo. Reculant de quelques pas, je fermai la porte de la salle sans dire un mot de plus. Jetant un bref regard à Matteo « On devrait retourner travailler » dis-je simplement en avançant dans le couloir. Je ne savais plus trop où me mettre et j'étais tiraillé entre tout un tas d'émotions, que c'était assez perturbant pour moi même.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Dim 21 Aoû 2016 - 4:25
Invité
Matteo était mal, certainement aussi mal que Cassia et quand il la vit ressortir il sentit son coeur louper quelques battements, apparemment elle était sous le choc, chose logique, lui l'avait été sans même voir le type. Comment le chef avait pu ne serais-ce qu'envisager de les faire bosser sur cette affaire ? enfin, rien n'empêchait malgré tout Cassia d'accepter l'affaire, simplement ça se ferait sans lui, il ne pourrait pas, c'est pas possible. Il y a un blocage dans sa tête étant donné qu'il n'arrivait même pas à prononcer son nom pour le dire à Cassia, c'était impossible.
Donc quand elle lui dit qu'ils devraient retourner travailler Matteo lui dit simplement "- Cassy ..." tout en attrapant sa main "- Tu es sur que ça va ?" il valait mieux s'en assurer et puis si elle voulait parler, enfin réagir quoi et bien autant qu'elle le fasse ici dans les couloirs plutôt que d'attendre et d'être coincé. Parce que lui était retourné rien à l'idée d'avoir pu croiser le regard de ce type alors qu'il était resté dehors, donc il pouvait comprendre qu'elle ne soit pas très bien.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 8 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 5 ... 7, 8, 9 ... 14  SuivantVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Life in UCLA
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» LORENZO DI MATTEO #(213) 116 - 1009
» Prime Of Life ←
» Itchi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I'M WALKING ON SIDEBAY :: BIENVENUE À SIDEBAY :: West Side :: Police Department-
Sauter vers: